samedi 2 juillet 2011

Encore une chute!

Un Schlitteur dans les bois de Vexaincourt (88)


Décidémment, mes ancêtres n'étaient pas des acrobates! Après la mort de Jean-François ALLAIS (n° Sosa 340), couvreur de 68 ans dans la Manche, et mort en tombant d'un toit en 1823, voici celle de Joseph POUR (n° Sosa 366), mort dans les Vosges à 54 ans... en tombant d'un sapin!



Acte de sépulture de Joseph POUR (1791) / (c) AD 88



L'an Mil sept cent quatre vingt onze le
onzième mars, nous avons inhumés dans le cimetière de la
Paroisse de Luvigny le corps de Joseph Pourre, manoeuvre
de Vexaincourt, paroisse de Luvigny, agé de cinquante
quatre ans, trouvé mort sous un grand Sapin dans les
Bois de France, le neuf du présent mois, vers dix heures
du matin, par une chute occasionnée du même arbre ou
il a été trouvé, comme il conote par la visite du Sieur
Lallevée, chirurgien, juré aux rapports du disctrict de
Blamont. L'inhumation a été faite en présence des Nicolas
Trartuc (?) père et fils demeurant à Luvigny qui ont signez avec
nous de ce enquis et interpellez suivant l'ordonnance.



Joseph POUR est donc mort en tombant d'un sapin... Que faisait un homme de 54 ans accroché en haut d'un sapin? Surtout qu'apparement, il n'était pas sagard, contrairement à la majorité des autres habitants. C'était un habitant de Vexaincourt, petit village à l'extrême nord-est du département des Vosges. À l'époque, il faisait partie du plus gros village voisin de Luvigny. Il n'a eu sa propre église qu'en 1851, et encore, celle actuelle, du plus pur style Art-Déco, date des années 1920, car la première église fut détruite lorsque les Allemands brûlèrent le village en 1915.


L'église actuelle de Vexaincourt / (c) Google Earth


Vexaincourt est l'une des communes les plus boisées de France. 94% de son territoire est recouvert d'une épaisse forêt de sapins. Le village culmine en plus à près de 400m d'altitude. L'acte de sépulture précise que Joseph POUR est mort au Bois de France. En 1791, Luvigny, et donc Vexaincourt, était intégré dans la Principauté de Salm-Salm, un petit territoire de 240km² enclavé en France, dont Voltaire disait "qu'il ne fallait pas plus d'une journée à un escargot pour en faire le tour"! La Principauté a été rattachée à la France par les révolutionnaires en janvier 1793. C'est sans doute à ce moment que le Bois de France a changé de nom, car je ne l'ai pas retrouvé sur les cartes IGN.




Je profite de ce billet pour partager une légende du village de Vexaincourt que je trouve très jolie. Il existe tout au sud du village, dans les montagnes, un petit lac très profond, vestige d'un ancien glacier: le Lac de la Maix. C'est le lieu d'un pélerinage depuis les temps celtiques. Au XIème siècle s'y est installé un ermitage, puis une chapelle. On raconte qu'un jour, un musicien étranger vint jouer du violon à cet endroit. Les habitants du village vinrent danser autour de lui. Ils étaient tellement occupés à danser et à écouter la musique qu'ils n'entendirent pas la cloche sonner pour qu'ils viennent prier. La punition divine arriva aussitôt: une crevasse s'ouvrit sous leur pied, et ils furent engloutit par les eaux. Le musicien n'était autre que le Diable en personne... C'est ainsi que fut créé le Lac, d'après la légende. En réalité, il n'est que la dernière trace d'un lointain glacier, disparu depuis des millions d'années. Mais c'est beaucoup moins féérique, avouons-le! ;-)


Lac de la Maix / (c) Google Earth

2 commentaires:

  1. "comme il conote par la visite"...

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  2. @Anonyme: Merci, j'avais un doute sur ce mot.

    RépondreSupprimer