vendredi 9 septembre 2011

Une heureuse rencontre

Entrée de Charmois-l'Orgueilleux / (c) Google Earth

Charmois-l'Orgueilleux, petite commune vosgienne coincée entre la Vôge et les Monts Faucilles. C'est dans ce village que mes recherches m'ont conduit. En effet, je me suis aventuré dans les registres paroissiaux du lieu, pour essayer de retrouver l'acte de décès de Joseph AUBERT, mon Sosa n°540. J'avais déjà réussi à dater sa mort entre 1763, où il était présent au mariage de son fils, et 1775, date de la mort de sa femme dans un village voisin, où elle est déclarée comme veuve.

Une échelle de 12 années, dans un petit village, normalement retrouver son acte de décès devrait être rapide. Je commence donc à éplucher les actes à partir de 1763. Ma tâche est d'autant plus facile que le curé a eu la bonne idée de noter le nom du décédé dans la marge.Je recherche Joseph AUBERT, et pourtant c'est un autre acte qui capte mon regard dans l'année 1765.

Acte de décès de Marie-Anne NEL / (c) AD 88 en ligne

Marie NEL, décédée le 25 août 1765. À priori, rien à voir avec mon Joseph AUBERT. Et pourtant, le nom "NEL" me tape dans l'oeil. Une rapide recherche sur mon arbre Généanet m'indique Marie Anne NEL, mon Sosa n° 269.

Il y a quelques temps déjà, j'avais cherché son acte de décès, sans jamais le trouver. Je savais juste qu'elle était décédée dans les années 1760. Son mari, Jean JOLY, est mort à Bains-les-Bains, une ville assez éloignée de Charmois, en 1767. Ses enfants étaient nés à Dommartin-les-Bois. Bref, rien n'indiquait qu'elle ait vécu ni même traversé Charmois-l'Orgueilleux. Cette découverte tient uniquement au hasard de mes recherches, j'aurais pu totalement passer à côté de cet acte si je n'avais pas eu Joseph Aubert.

En tout cas, je suis bien content d'avoir retrouvé Marie-Anne NEL. D'autant plus que je ne savais presque rien sur elle, sinon qu'elle s'était fiancée en 1742. C'est ça le problème avec les familles qui bougent beaucoup, les suivre s'avère souvent très difficile. De plus, aucun doute sur son identité, c'est bien "ma" Marie-Anne, puisque son mari sur l'acte est bien Jean JOLY, et que sa signature est identique à celle que j'avais déjà.

Et vous, avez-vous déjà eu ce genre de découverte? Trouver quelqu'un alors qu'on cherchait une autre personne n'ayant rien à voir, c'est toujours plaisant, même si c'est surprenant.

(Pour la petite histoire, Joseph AUBERT est bien mort à Charmois le 15 novembre 1774, à l'âge de 85 ans).



La Cabane de l'Étang à Charmois / (c) Brignon (Panoramio)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire